Page Loading... please wait!

The page still does not show? Click here
 

Index du Forum :: FAQ :: Rechercher
MembresMembres  GroupesGroupes  ProfilProfil  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion   S’enregistrerS’enregistrer



 Bienvenue sur NewsHardware 
Bienvenue sur la board des News et Actualités du Hardware. 
Test : Cooler Master Cosmos 1000

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Toute l'actualité du hardware -> Toute l'actualité du hardware -> Boitiers - Alims
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Administrateur/julolagum
Administrateur


Hors ligne

Administrateur

Messages: 204
Inscrit le: 18 Avr 2008
Masculin
nombre de messages: 0

MessagePosté le: Dim 11 Mai 2008, 09:28    Sujet du message: Test : Cooler Master Cosmos 1000 Répondre en citant

Cooler Master Cosmos 1000









Après avoir décortiqué le Cosmos S, nous allons nous attarder sur son petit frère, le 1000, qui jouie d'une assez bonne réputation sur le net. Cela peu sembler un peu tard, mais il faut prendre en compte la forte baisse de prix qu'a subit ce boitier haut de gamme, qui se trouve maintenant à 150 €. C'est peut être le moment de changer, pour passer à un boitier de grande taille qui contiendra et refroidira votre future configuration musclée. Voyons ensemble s’il vaut le détour.


Caractéristiques
Façade
Aluminium, ABC, Métal Mesh
Chassis
Aluminium
Dimensions (cm)
59,8 x 62.8 x 26.6 cm
Poids
16.9 kg
Baies externes
5 x 5.25"
Baies intenres
6 x 3.5"
Slot d'extension
7
Montage sans vis
Partiel
ventilation
4 x 120 mm
Plateau CM extractible
non
USB / Firewire / eSATA
4 / 1 / 1
Casque / micro
1 / 1



Comme vous allez le constater par vous même à la lecture de ce test, le Cosmos 1000 est très proche du S, chose logique, car le S est un dérivé du 1000. L'"air de famille" est indéniable, surtout de l'extérieur, malgré une face avant qui diffère en raison de l'adaptation d'une porte sur la face avant.







Le 1000 mesure 59,8 x 62.8 x 26.6 cm, il a donc la même taille que le S, mais accuse 16.9 kg sur la balance, de par sa conception acier. Il est compatible avec la norme E-ATX, et ne manquera donc pas de place en interne.

Son design est sobre et pourtant très travaillé. On remarque de suite la présence des 4 arches en acier, et la grande porte en aluminium à la finition piano. Une porte qui est composée d'aluminium de 2 mm, et d'un revêtement en plastique noir brillant. Partie noire qui déborde sur la partie supérieure du boitier. Un logo Cosmos Chromé sépare cette porte des prises additionnelles et du Power On. Sur la gauche et la droite, les panneaux latéraux sont également en aluminium de 2 mm, et sont sérigraphiés au nom de la marque. Des panneaux qui sont encastrés dans une structure en plastique gris clair métallisé. Structure qui est également présente dans la partie haute du boitier, et qui contribue à donner ses formes au Cosmos.








Sur le coté, contrairement au Cosmos S, le 1000 n'intègre pas de fenêtre. On retrouve uniquement la porte en aluminium brossé, qui s'encastre dans la structure en plastique. Comme vous pouvez le remarquer, cette porte n'intègre pas de vis, elle est équipée d'un système d'ouverture automatique que nous verrons un peu plus loin. Sous le Cosmos, les 2 arches servent toujours de pieds. Exposées, elles s'abimeront très vite si votre boitier repose sur un sol assez dur. On observe également que la partie inférieure de ce boitier dispose de filtres. Un filtre est disponible à l'avant sous les disques durs, et un deuxième à l'arrière au niveau de l'alimentation, bien évidemment ils sont démontables à la main, pour un nettoyage aisé. A l'arrière, comme sur le S, nous avons les 2 tirettes pour libérer les portes, 2 passe-cloisons pour le watercooling, l'emplacement pour le ventilateur de 120 mm et sa grille alvéolée, l'emplacement pour les ports de la carte mère, les 7 slots d'extensions et une nouvelle grille d'aération, et enfin l'emplacement de l'alimentation.









Pour la partie supérieure, qui est prise en sandwich entre les 2 arches, nous avons les prises additionnelles, une aire de rangement, et les ouïes d'aérations pour extraire l'air chaud accumulé dans le boitier. Les prises additionnelles qui sont intégrées dans la partie noire brillante, sont nombreuses et complètes, avec 4 USB, une E-Sata, une Firewire, et les prises Audio. Le Power est lui aussi placé à cet endroit, tout comme le Reset et les deux diodes d'activité bleues. Les ajustements au niveau de la plaque en aluminium brossé sont excellents.

Finissons avec ce qui cachent derrière la porte. 5 baies 5.25" sont disponibles, dont une est convertible en 3.5". Elles disposent de caches en Métal Mesh, qui sont très simples à enlever, et qui ne nécessitent nullement de démonter la façade avant. Sous les baies, une grande grille en Métal Mesh est installée devant les disques durs.

Pour le moment, le Cosmos 1000 nous fait une forte impression, de part son look très classe, mais surtout sa finition exemplaire.









Passons maintenant à l'intérieur du 1000. Pour ce faire, il faut appuyer sur la tirette à l'arrière du boitier, ce qui libèrera la porte, qui basculera légèrement sans tomber. On découvre alors l'intérieur du boitier, avec sa barre en plastique, et surtout, la mousse qui est installée à l'arrière de la porte latérale, afin de lutter contre le bruit, mais aussi les vibrations. Les 2 panneaux bénéficient de ce traitement. On découvre également les fameux tiroirs en aluminium, qui permettent l'installation de 6 disques durs au total. Un système qui a été abandonné sur le Cosmos S, pour une cage plus traditionnelle. Pour le reste, le boitier est assez ressemblant, sauf au niveau de la matière utilisée, car le 1000 est principalement en acier, d'ou son poids élevé












Détaillons l'intérieur. Sur la partie avant, nous avons un premier bloc, qui regroupe les 6 tiroirs pour les disques durs. Ils sont en aluminium, et sont fixés grâce à une petite vis à main. Une poignée qui se bloque dans des U en plastique permet d'extraire les tiroirs. Une grille d'aération au design alvéolé est présente dans le haut de ce bloc, et un emplacement pour un ventilateur de 120 mm est disponible à son sommet. Au dessus de ces tiroirs, se trouve les baies 5.25 pouces et leur système de montage sans vis par impulsion. Un système simple et très efficace que nous avions découvert sur le S. Enfin une grande barre traverse le boitier, et permet la fixation du panneau latéral.

A l'arrière, on retrouve, les 2 passe-cloisons, le ventilateur de 120 mm 1200 trs 17 dBa, l'emplacement des ports de la carte mère, les 7 slots d'extension, la petite grille d'extraction filtrée, et enfin l'emplacement de l'alimentation. Une conception, qui est maintenant devenue une norme chez Cooler Master.







Dans la partie supérieure, il y a deux ventilateurs de 12O mm 1200 trs qui sont installés en extraction sur des grilles alvéolées. Il sera possible, si vous le voulez, d'optimiser encore la ventilation, en installant deux ventilateurs en 140 mm. On note également la présence de passages pour les différents câbles du PC. En bas, un nouveau ventilateur de 120 mm est présent. Il est disposé dans un cache à la grille orientable afin de diriger le flux d'air dans la direction souhaitée. A gauche de ce ventilateur, il y a l'emplacement de l'alimentation. Il est composé d'une base moussée pour éviter les vibrations, et d'une grille alvéolée pour l'apport en air frais.

Là encore, de nombreux passages ont été réalisés pour les divers câbles nécessaires au fonctionnement du PC. Enfin, tous les ventilateurs sont en 120 mm et profitent d'une double alimentation Molex et 3 pin.

A l'intérieur, le Cosmos 1000 fait également preuve de sérieux. Le système de tiroir est intéressant, la ventilation est conséquente, et l'agencement interne laisse présager de bonnes choses pour le montage. Enfin la finition est bonne, même si nous regrettons fortement l'utilisation d'acier bien plus lourd.









Tout d'abord, nous avons placé l'alimentation dans le bas du boitier. Elle repose sur de la mousse afin d'éviter toute vibration, et se fixe à l'aide de 4 vis. Grâce à son positionnement dans le bas du boitier, la manipulation de celle-ci est bien plus simple. Ensuite, nous avons vissé les plots de la carte mère, et nous l'avons installée sur ces mêmes plots. En raison de la norme E-ATX, la place ne manque pas, et il est aisé de la positionner et de la visser. Rien ne viendra gêner l'installation de celle-ci qui se fait en un tour de main et de tournevis.

Puis nous nous sommes occupés des disques durs. Il faut au préalable retirer les tiroirs. Des tiroirs qui sont fixés à l'aide d'une petite vis à main, et que l'on extrait grâce à la poignée. Ensuite, il faut placer le disque en face des trous de fixation, et utiliser une vis spécifique qui passe au travers des rondelles en caoutchouc. Le principe est à peu près le même qu'avec les plateaux Antec. Un système assez ingénieux, qui s'avère très pratique et simple. Les rondelles en caoutchouc, permettront d'atténuer les vibrations. Une fois le disque monté dans son tiroir, il ne reste plus qu'à le remettre dans la baie dédiée.

Au niveau du lecteur optique, il est impossible de faire plus simple. C'est un mécanisme qui fonctionne grâce à deux simples pressions. On appuie une première fois sur le bouton bleu pour libérer les ergots de fixation, on insère ensuite le lecteur optique, puis, grâce à une seconde pression on fixe le lecteur. Un système tellement efficace qu'il a été repris sur le S.

Tous les éléments principaux étant montés, il suffit maintenant de câbler et d'alimenter le tout. Cette opération nécessite une réflexion de votre part, pour bien choisir le passage des câbles dans les différents trous prévus à cet effet, car comme sur le S, le "cable management" est perfectible. En effet, il est impossible de faire passer les câbles derrière le plateau de la carte mère, même les plus fin comme ceux des ventilateurs, ou le 8 pin de l'alimentation, car la fermeture de la porte droite serait alors impossible. Il est vraiment dommage que l'on ne puisse pas vraiment profiter de tous les passages. Néanmoins, il est possible de faire un montage très propre, et les trous sur la droite du plateau de la carte mère restent efficaces et sont suffisant pour obtenir un bon résultat. Il ne nous reste qu'à appuyer sur le Power On, et de découvrir les 2 diodes bleues du Cosmos 1000 .






Pour notre test, nous avons lancé, en même temps, un 3D Mark 2006, un Super PI 32M, et un test long de HD Tune. Nous avons relevé les différentes températures à l'aide d'Everest pour le CPU et la carte mère, de Riva Tuner 2 pour les cartes graphiques et d'une sonde Senfu pour les disques durs. La température extérieure était de 20°.

Les résultat sont les suivants avec les ventilateurs à leur vitesse d'origine, soit 1200 trs/min, pour 17 dBa. Le ventilateur du bas, souffle son air sur les cartes graphiques:







Avec ses 4 ventilateurs tournant relativement vite, le Cosmos 1000 n'a aucune difficulté à refroidir notre configuration, et les valeurs se placent entre le S qui est très doué dans cet exercice, et le CM 690 qui possède quand même 3 ventilateurs 120 mm. Le 1000 est un peu plus performant, dans la majorité des domaines, que le CM 690. Au niveau du CPU, il ne rend que de 1° à 3° face au S et les valeurs au niveau de la carte mère sont similaires. Par contre, pour les cartes graphiques, le 1000 montre tout de suite les limites de son ventilateur orientable, et il est assez loin du S, mais reste quand même devant le CM 690 avec son ventilateur latéral fixe. Le fait de pouvoir l'orienter, permet un réel apport en air frais. En réalité, ce sont les disques durs qui pâtissent le plus de la non présence de ventilateur. Sur ce point, le 1000 est en dernière place, néanmoins, les résultats sont très loin d'être catastrophique. En effet, comme les disques durs sont séparés dans des tiroirs en aluminium, ils ne se retransmettent pas leur chaleur, et la montée est donc très contenue. Au pire, il sera possible d'adjoindre un ventilateur au dessus des tiroirs. Mais un fonctionnement passif est tout à fait envisageable. D'un point de vue refroidissement, le 1000 est donc un bon élève.

Pour les nuisances sonores, nous nous attendions à mieux. On ne peut pas dire que le 1000 soit silencieux avec ses 4 ventilateurs à 1200 trs. Il est même clairement audible, mais est loin d'être dérangeant. Le bruit qui s'échappe est assez feutré. Pour obtenir un bon silence de fonctionnement, il faudra absolument réguler les ventilateurs. Une fois régulés et grâce aux portes moussées, il devient alors très agréable à l'usage, surtout que les disques durs, ne s'entendent quasiment pas.



Conclusion

Comme nous le disions au début de notre test le Cosmos 1000 n'est pas une nouveauté. A ses débuts, il était vendu plus de 200 €, ce qui était relativement cher pour un boitier en acier. Mais, son prix à largement baissé, et il est maintenant disponible à partir de 146 €, ce qui est bien plus raisonnable. Pour ce prix, vous aurez le droit à un beau boitier plutôt agréable à l'oeil, de nombreux emplacements pour vos disques durs, beaucoup de place pour monter la configuration de vos rêves et un agencement interne intéressant. Il reste malgré tout assez lourd en raison de sa conception acier, et ne sera pas facilement transportable. La ventilation nécessitera une bonne gestion pour parvenir à un bon silence de fonctionnement, et encore une fois le "cable management" est perfectible. Mais à ce prix il sera difficile de trouver un boitier qui en offre autant, et il reste une belle aubaine



source : cowcotland
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité








MessagePosté le: Dim 11 Mai 2008, 09:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Test : Cooler Master Cosmos 1000'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Toute l'actualité du hardware -> Toute l'actualité du hardware -> Boitiers - Alims Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1
Sauter vers:  


Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. All rights reserved.
Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Traduction par : phpBB-fr.com